« Reprenons en main le destin de l'Europe. »

Télécharger le programme
⟵ Retour à la liste
← Unir autour de l'identité européenne
Pour une politique féministe européenne →

Rendre l'Europe aux citoyens

Nous conditionnerons l’accès aux fonds européens au respect de l’État de droit et à la convergence sociale, mesurés chaque année.

L’argent des contribuables ne doit pas servir à financer les États qui politisent leur justice, restreignent les libertés, ou tirent les conditions sociales vers le bas.

Les sanctions ne sont aujourd’hui pas efficaces. Il est nécessaire de renforcer le dispositif pour inciter les Etats européens à rester dans le cadre d’une démocratie respectueuse de chacun.

Nous rendrons l’Europe plus démocratique

Donner au Parlement européen le pouvoir d’initier les lois européennes.

Permettre aux citoyens de participer à l’élaboration des lois. Si 1 million de citoyens soutiennent une proposition, le Conseil et le Parlement devront s’en emparer.

Limiter à trois dans le temps le nombre de mandats d’eurodéputé.

Nous rendrons l’Europe plus inclusive

Adopter la directive contre toutes les discriminations, pour s’assurer notamment du respect des droits des personnes LGBTI partout en Europe.

Faire de l’accès à l’emploi des personnes handicapées une priorité des programmes européens de formation et de lutte contre le chômage.

Nous rendrons l’Europe plus efficace

Diminuer le nombre de commissaires européens.

Augmenter les ressources propres de l’UE sans augmenter les contributions nationales : taxe carbone aux frontières et taxe sur les transactions financières.

Nous rendrons l’Europe plus transparente et indépendante des lobbies

Créer un organe indépendant pour superviser les questions relatives à l’éthique au sein de toutes les institutions européennes (transparence, lobbies et conflits d’intérêts).

Rendre publiques les rencontres avec les lobbies au sein de toutes les institutions européennes.

Interdire aux eurodéputés toute activité rémunérée incompatible avec l’intérêt général. De même, les commissaires ne devraient pas exercer d'activités de lobbying dans les trois années suivant leur départ.

Contrôler les frais des eurodéputés et baisser le plafond de la rémunération des fonctionnaires européens.

Interdire le financement des partis politiques européens par des puissances étrangères et des entreprises.


Nos députés s’engageront à respecter toutes ces propositions dès leur arrivée au Parlement européen.

Je partage

← Unir autour de l'identité européenne
Pour une politique féministe européenne →
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour la mesure d'audience (paramétrage) et la protection reCaptcha (confidentialité, conditions d'utilisation)
OK